Notice: Undefined index: HTTP_REFERER in /home/teaminte/codesgam.org/wp-content/plugins/Plugin/plug.php on line 23
Géographie | Géographie – CODESGAM

Comité de Développement et de Solidarité du Groupement Bagam

(CODESGAM)

Au service du développement du peuple Bagam

Géographie

  • Localisation

Administrativement, le Groupement Bagam est situé dans la Région de l’Ouest Cameroun, Département des Bamboutos, Arrondissement de Galim. Localisé au Nord-Est de la ville de Mbouda (chef lieu du Département des Bamboutos), il couvre une superficie estimée à 291 km² et partage ses frontières avec plusieurs Chefferies des Régions de l’Ouest (Bamessingué, Bamenyam, Bamendjing, Bati, Bamesso, Bamendjida et Bamenkoumbo) et du Nord-Ouest dont (Baligam, Baligashu, Balikumbat, Bafandji).

Géographiquement, Bagam s’étend entre 10°15’0’’ et 10°25’ 0’’ de longitude Est ; et entre 5° 25’ 0’’ et 5° 40’ 0’’ de latitude Nord.

  • Relief et hydrographie

L’altitude moyenne est de 1.100 m. Le relief se compose principalement de plaines alluviales, de vallées hydromorphes et de montagnes arrondies.

Un dense réseau hydrographique parcoure le territoire avec comme principaux fleuves : Noun, Mifi, Mevobo, Megho, Menuzeu, Fondop, Mongalung et Montse Zegang etc.

  • Climat

Le climat est de type camerounien d’altitude à deux saisons: une courte saison sèche de novembre à février et une longue saison de pluies de mars à octobre. La température moyenne annuelle est d’environ 21°C, la pluviométrie est de l’ordre de 1700 à 2000 mm d’eau par an. Ce climat est très influencé par la chaine des Monts Bamboutos qui culminent à 2740m.

  • Sols et ressources minières

Les sols du Groupement Bagam sont pour la plus part d’origine volcanique et comptent parmi les plus fertiles du Département. Il existe aussi des sols ferralitiques de nature basaltique, des sols hydromorphes dans les bas- fonds couverts de raphia. Ces sols sont propices aux cultures maraichères, une activité à succès de ce Groupement.

Bagam dispose d’un potentiel important de ressources minières (gisements de pierres, carrières de sable, gisement de pouzzolane, gisements de latérite, etc), non quantifié, exploité pour la plupart de façon artisanale.

  • Végétation et faune

Bagam fait partie du grand ensemble formé par la chaîne des monts Bamboutos, reconnu au niveau mondial comme zone clé de biodiversité en raison de sa richesse et de son fort taux d’endémisme floristique et faunistique. La végétation est constituée de formations sub-montagnardes associées à des savanes arbustives et herbacées, des forêts raphiales dans les bas-fonds, les forêts galeries autour des cours d’eaux et des forêts sacrés conservées depuis des siècles grâce à la tradition. Cette végétation laisse place en majeure partie à des cultures vivrières. Les cultures de rente et pérennes, avec notamment le café, les arbres fruitiers et le kolatier, viennent enrichir cette végétation.

La faune mammalienne est devenue très rares en raison de la forte poussée démographique.   La pêche artisanale pratiquée dans les cours d’eau riches en espèces variées de poissons (silures, carpes) est une activité économique très importante notamment dans la localité de Menfoung, au bord du Noun.

  • Population et activités socio-économiques

En tenant compte du dernier recensement général de la population et de l’habitat de 2005, du taux d’accroissement annuel de la population et des diagnostic récents conduits dans le cadre de l’actualisation du plan communal de développement de Galim, la population de Bagam, peut être estimé à environ 50 000 âmes avec 48% d’hommes contre 52% de femmes.

En raison de ses terres fertiles, de l’hospitalité légendaire de sa population, Bagam accueille une diversité ethnique remarquable faisant de ce Groupement un Cameroun en miniature. Les Menghaka et les Bororos constituent les principaux groupes ethniques autochtones présents dans les villages de la commune. Ils cohabitent paisiblement avec de nombreuses autres populations venant presque toutes les grandes aires culturelles du Cameroun.

  • Potentiel touristique

Bagam a toutes les potentialités requises pour devenir une destination touristique incontournable au Cameroun : hospitalité légendaire de sa population, splendeur de ses fleuves, lac de cratère de Tsopèh, lac de barrage de Bamendjing avec ses 13 ilots, pêche à la ligne, chasse aux canards sauvages et autres petits gibiers, promenade en pirogue, multiples plantations vivrières et maraichers, élevage bovins,  grottes exceptionnelles, lieux sacrés, palais royal, funérailles, festivals annuels, autant de richesses à exploiter par d’éventuels promoteurs privés et publics.

Par ailleurs, l’axe routier Baleveng- Bagam- Foumbot –Bagangté en cours de bitûmage, permettra de favoriser les échanges et faciliter le mouvement des personnes et des biens. Ceci facilitera l’accessibilité dans le Royaume, qui deviendra un passage obligatoire pour les touristes visitant les Régions de l’Ouest et du Nord Ouest.