Notice: Undefined index: HTTP_REFERER in /home/teaminte/codesgam.org/wp-content/plugins/Plugin/plug.php on line 23
Groupement Bagam | Groupement Bagam – CODESGAM

Comité de Développement et de Solidarité du Groupement Bagam

(CODESGAM)

Au service du développement du peuple Bagam

Groupement Bagam

Géographie

Administrativement, le Groupement Bagam est situé dans la Région de l’Ouest Cameroun, Département des Bamboutos, Arrondissement de Galim. Localisé au Nord-Ouest de la ville de Mbouda (chef lieu du Département des Bamboutos), le Royaume Bagam couvre une superficie estimée à 291 km2 et partage ses frontières avec plusieurs Chefferies de l’Ouest et du Nord-Ouest Cameroun dont : Bamessingué, Baligam, Bamenyam, Baligashu, Balikumbat, Bafandji, Bamendjing, Bati, Bamesso, Bamendjida et Bamenkoumbo.

L’altitude moyenne est de 1.100 m ; le relief se compose principalement de plaines alluviales, de vallées hydromorphes et de montagnes arrondies.

Le climat est de type subéquatorial à deux saisons : une courte saison sèche de novembre à février et une longue saison de pluies de mars à octobre. La température moyenne annuelle est d’environ 20°C, la pluviométrie est de l’ordre de 1700 à 2000 mm d’eau par an. Ce climat est très influencé par la chaine des Monts Bamboutos qui culminent à 2740m,

Les sols du Groupement Bagam sont pour la plus part d’origine volcanique et comptent parmi les plus fertiles du Département. Il existe aussi des sols ferralitiques de nature basaltique, des sols hydromorphes dans les bas- fonds couverts de raphia. Ces sols sont propices aux cultures maraichères, une activité à succès de ce Groupement.

Un dense réseau hydrographique parcoure le territoire Bagam avec comme principaux fleuves : Noun, Mifi, Mevobo, Megho, Menuzeu, tangouang, Fondop, etc.

La végétation est constituée de formations sub-montagnardes associées à des savanes arbustives et herbacées, des forêts raphiales dans les bas-fonds, les forêts galeries autour des cours d’eaux et des lieux sacrés. Cette végétation laisse place en majeure partie à des cultures vivrières. Les cultures de rente et pérennes, avec notamment le café, les arbres fruitiers et le kolatier, viennent enrichir cette végétation.

La faune mammalienne est devenue très rares en raison de la forte poussée démographique.   La pêche artisanale pratiquée dans les cours d’eau riches en espèces variées de poissons (silures, carpes) est une activité économique très importante notamment dans la localité de Menfoung, au bord du Noun.